Michel Bühler (© Chantal Bou-Hanna)

Michel Bühler (© Chantal Bou-Hanna)

[Extrait]

10e Rencontres Marc Robine, 18 juillet 2014, Blanzat (63)

Un micro, une guitare et la douceur d’un éclairage de circonstance, à savoir chaudement intime et surtout, surtout un immense sourire ! Voici Michel Bühler et sa première chanson qui campe un décor ardéchois, la douceur d’un grand amour : Amis que la vie vous soit douce ! On croirait lire Jean de Florette mais ici l’histoire aurait bien fini.

Voilà tout est dit, ou presque. Cette chronique pourrait s’arrêter là car même si l’artiste n’a rien perdu de sa colère, de ses chansons d’homme révolté et debout, convaincu après coup qu’il a eu raison à chaque fois de se lever contre les injustices et les violences de ce « pauvre monde », l’espoir reste scellé en lui, « il est plus fort que la mort : un jour nous changerons le monde autrement que dans nos chansons ». Cet espoir-là se voit sur cette scène et se partage. Le public attendri, amusé, séduit par cet homme qui chante, est venu à ce rendez-vous, s’abreuver à cette source. Que c’est bon !

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :
Lien vers l'article sur le site Nos Enchanteurs