Georges Brassens

Wallace en scène, entre rage et rêve…

Wallace s’en retourne à Sète, entre Canal du Midi, port, étang… terre originelle de noms aussi célèbres que Paul Valéry ou Georges Brassens. C’est dire que l’on peut s’y ressourcer quand on veut écrire et chanter, regarder en soi, « Lassé d’avoir couru après tant de chimères »

Lire la suite

Chansons à la cheminée, « Ce n’est pas du spectacle »…

Pas de souci d’exhibition, pas de promotion d’un concert, d’un album… pas de sonorisation ni de lumières. Pas de tralala ni de fla-flas ! Un rendez-vous sans façon au coin d’une cheminée de briques rouges – du moins ce qu’il en reste – au bar de la Cave Poésie à Toulouse. On y vient pour se délecter d’un répertoire imprévisible.

Lire la suite

Dalèle, Y’a de l’amour dans l’air

Que vont donc proposer Dalèle Muller et ses trois hommes après nous avoir emmenés dans leur Café Quincaille ? « Epicentre d’une société tumultueuse composée de piliers farfelus, tordus et magnifiques […] des cabas qui débordent, des mamies qui vivent chez leurs chiens, des maisons de guingois et des saisons qui s’emballent. » disait Philippe Pagès alors tôlier du Bijou… « C’était l’imaginaire pour guide ».

Lire la suite

Alexis HK, Georges et lui

Le spectacle est accompagné par Alexis lui-même, très chic, très classe dans son costume de velours noir, Simon Bary à la contrebasse et Loïc Molineri à la guitare, tous deux discrets et en même temps d’une efficacité redoutable (parfois l’attention se laisse dérouter du texte pour savourer l’accompagnement). Il alterne monologue et chansons, une bonne quinzaine, des irrévérencieuses, des polissonnes principalement.

Lire la suite
Loading