Lancer des balles, tisser des ponts… parfois le regard critique

lui-même devient de l'art  (Label Néômme)

- ALBUMS -

- En scène -

François Gaillard & Marie Bobin, au pied d’une éolienne

Il était une fois un auteur et compositeur de chansons, François Gaillard. Son cœur bat aussi  beaucoup, beaucoup pour le cinéma. Voilà qu’il rencontre  une illustratrice, Marie Bobin, belle comme le soleil de son sourire -  Ce n’est pas une envolée lyrique, c’est vrai ! -  Alors pour sceller cet amour ils font trois enfants et s’en vont, navigateurs rêveurs, sur les routes de France et de Navarre pour mettre des couleurs dans leur vie et celles des autres.

  • Tout
  • En scène
  • Albums
  • Vive la Reprise !
  • Hors Scène
  • Dis, pourquoi tu chantes ?
  • Quand je joue...

François Gaillard & Marie Bobin, au pied d’une éolienne

Il était une fois un auteur et compositeur de chansons, François Gaillard. Son cœur bat aussi  beaucoup, beaucoup pour le cinéma. Voilà qu’il rencontre  une illustratrice, Marie Bobin, belle comme le soleil de son sourire -  Ce n’est pas une envolée lyrique, c’est vrai ! -  Alors pour sceller cet amour ils font trois enfants et s’en vont, navigateurs rêveurs, sur les routes de France et de Navarre pour mettre des couleurs dans leur vie et celles des autres.

François Gaillard & Marie Bobin, au pied d’une éolienne

Il était une fois un auteur et compositeur de chansons, François Gaillard. Son cœur bat aussi  beaucoup, beaucoup pour le cinéma. Voilà qu’il rencontre  une illustratrice, Marie Bobin, belle comme le soleil de son sourire -  Ce n’est pas une envolée lyrique, c’est vrai ! -  Alors pour sceller cet amour ils font trois enfants et s’en vont, navigateurs rêveurs, sur les routes de France et de Navarre pour mettre des couleurs dans leur vie et celles des autres.

Pic d’Or 2016 – Dis, Émilie Marsh, pourquoi tu chantes ?

Elle doit à la guitare électrique, découverte fin 2013 seulement, un nouveau rapport à la scène. Tous ceux qui l’ont connue « avant » soulignent ce changement radical. C’est avec la guitare que naît son engagement physique si singulier. Elle fait corps avec elle. La guitare dicte le mouvement qui devient une danse très sensuelle. Un prolongement d’elle-même qui a même modifié sa vie et pas seulement en scène… Émilie s’interroge volontiers sur ce lien. Une défense, une protection ?

Un portrait inattendu de Brigitte Fontaine

Les deux artistes prennent l’espace qu’on leur offre, et elles le remplissent de mots et de musiques, de petits morceaux d’elles-mêmes. Elles se réunissent pour notre grand bonheur, dans un moment unique et intime. Le texte est rythmé par l’obsession de Brigitte Fontaine : son déshabillé de soie, ses « frôlements », ses « gonflements ».