Pic d’Or

Jesers, Les mots battent de l’aile

Jesers a quelque chose d’Oxmo Puccino (il lui emprunte un texte sur l’enfant écartelé entre deux week-end) et Abd al Malik dans la voix. Il est dans cette mouvance là où les mots retrouvent toute leur amplitude. Ce flot de mots, ce « flow » est un retour à la vocation première du poète, de l’aède.

Lire la suite

Pic d’Or 2016 – Dis, Émilie Marsh, pourquoi tu chantes ?

Elle doit à la guitare électrique, découverte fin 2013 seulement, un nouveau rapport à la scène. Tous ceux qui l’ont connue « avant » soulignent ce changement radical. C’est avec la guitare que naît son engagement physique si singulier. Elle fait corps avec elle. La guitare dicte le mouvement qui devient une danse très sensuelle. Un prolongement d’elle-même qui a même modifié sa vie et pas seulement en scène… Émilie s’interroge volontiers sur ce lien. Une défense, une protection ?

Lire la suite

Pic d’Or 2016, Barbara Weldens et sa folie l’emportent

« Les mots, la voix, l’organique vibration » explosent, éclaboussent et le corps exulte. Barbara pourrait sans doute faire siens les mots d’une autre – et quelle autre ! – : « J’étais plutôt amarrée à mon piano. Et puis mon corps s’est mis à chanter, des cordes vocales aux orteils… » (Barbara, Mémoires Interrompus ). Comme elle, elle refuse l’amour qui enchaîne… C’est aussi la même démesure, la même folie en scène !

Lire la suite
Loading