Montluçon 2013 – Pour que vive le son ?

Ce préambule pour vous dire qu’en sortant du musée, je m’imagine avoir trouvé le fil rouge du festival de Montluçon. Pas à proprement parler un festival Chanson, plutôt un festival de Variétés (sans y voir une appellation péjorative), comme l’atteste la présence de l’emblématique Jean-Pierre Pasqualini dont la revue Platine s’enorgueillit cet été d’une interview exclusive de Johnny. Voilà qui résoudrait le dilemme d’une programmation dont le grand écart frise la déchirure.

Lire la suite