Mickaël Larrieu-Plantey

Flo Zink, Ô le beau dimanche !

Flo Zink est repartie dans son immeuble, au cinquième étage sans ascenseur, sur les hauteurs de Belleville. De là-haut,nous le savons, ses pensées s’en iront parfois dans le Sud où se sont amarrées quelques « premières fois ». De temps à autre, elle ira se poser au café Plùm où les heures prennent des airs d’éternité… La preuve, les pendules affichent toujours la même heure !

Lire la suite

Flo Zink, la joie d’une femme qui chante

Flo égrène ses premières chansons dans la douceur d’une voix câline avec ce « petit caillou dans la poche », qui n’est que l’expression de la peur ou ces questions existentielles sur le présent que taraude le passé, ou bien encore sur les Traces, que nous laissent les liens familiaux. Mais cette profondeur-là ne dure guère, très vite elle en rit, s’en amuse et nous emporte dans un univers quelque peu débridé où s’affichent ses longues pratiques du théâtre, de la danse et du chant.

Lire la suite
Chargement