Francophonie

Flamarens 2015 – Sarah, dans l’ombre de Barbara

Sarah revient en première partie avec son deuxième spectacle rendant hommage à Barbara. On ne contestera sûrement pas son choix. Sarah a, nous le savons, des atouts indéniables pour s’attaquer à un tel mythe : une belle voix, et un jeu délié au piano. Mais reprendre Barbara nécessite bien des questionnements, comme pour tous nos grands chanteurs que la mémoire statufie.

Lire la suite

Le chant profond de Moran

Depuis que cet auteur a trouvé la barque des mélodies pour porter haut ses vers – rencontre assez tardive, à plus de trente ans – depuis que son visage nous est apparu en 2007 sur les affiches des Déferlantes francophones de Capbreton où il remporta le Tremplin Découvertes, la venue en France de ce Québécois ne passe pas inaperçue. Et pourtant, soulignons que c’est une première fois à Toulouse.

Lire la suite

Thierry Romanens, la joie d’être en scène

Difficile vraiment de trouver mot plus juste que le mot joie pour évoquer l’artiste helvète Thierry Romanens. À la première chanson, le regard est happé par le jeu, la danse de ses mains qui pourrait être sa signature si la mandoline dont il joue le plus souvent ne venait nous en priver. Mais on ne saurait le regretter longtemps car le son de cet instrument dialoguant avec celui du piano Fender Rhodes (Alexis Gfeller) n’est pas sans lien avec notre plaisir.

Lire la suite

Benoît Paradis Trio, le Québec à la bonne franquette

C’est lui qui le dit, Benoît Paradis (pas sûr qu’il le gagne le paradis, avec ce registre pas vraiment « comme il faut » !) : il aligne des « chansonnettes à la bonne franquette ». Pendant tout le concert, il mène la danse sur un rythme effréné : percussions, guitare, trombone et trompette. Il passe de l’un à l’autre, parfois l’un avec l’autre, avec une aisance époustouflante. Ses deux acolytes, très chics, très « sages » se contentent de l’accompagner avec une justesse imparable, de guetter chacune de ses facéties, sans cesser d’en sourire.

Lire la suite
Chargement

J'y serai !

Prix Georges Moustaki, à Paris, le 20 février 2020

Festival Bernard Dimey, à Nogent (Haute-Marne), du 4 au 9 mai 2020

Le Pic d’Or, à Tarbes (Hautes-Pyrénées), les 29 & 30 mai 2020

Barjac m’en chante – Festival Chansons de caractère (Gard) du 25 au 30 juillet 2020

Calendrier de mes lectures musicales

Dimanche 8 mars à 15h
au Domaine Articole de Cadalen (81)
L'Ivre de mots dits (Claude Nougaro)
avec Simon Barbe à l'accordéon

Vendredi 13 mars à 20h30
au Musée Petiet, à Limoux (11)
Il était une fois Charlot
avec Sylvie Ena au violoncelle

Jeudi 20 mars à 18h
au Centre culturel Henri Ena, à Moissac (82)
Du soleil et de l'ombre (Garcia Lorca)
avec Sylvie Ena au violoncelle

Jeudi 2 avril à 20h45
à la Salle Georges Méliès, à Lavelanet (09)
Quand tu aimes il faut partir (Blaise Cendras)
PRINTEMPS DES POÈTES
avec le duo De Bal et d'Hommes