Détours de Chant –2018 (©Delphine Fabro)

Détours de Chant –2018 (© Delphine Fabro)

23 novembre 2017 – Présentation de la 17ème édition de Détours de Chant

20 lieux – 46 artistes

Avec

L’association Détours de chant, Philippe Pagès coordinateur, et l’illustration chantée de Lise Martin accompagnée par Simon Chouf, Clara Sanchez, Malice Bouclette, Laura Wild, Commando Nougaro, Archibald


Théâtre du Grand Rond (Toulouse)

C’est écrit, c’est annoncé, revendiqué… Ce festival ouvre l’année 2018 qui célèbrera les cinquante ans de mai 68… Autant dire qu’il ne faut pas attendre de ce festival qu’il se mette au pas cadencé d’une certaine chanson étriquée, compassée. Pas question pour la fine équipe de renoncer à bousculer les habitudes. C’est même la marque de fabrique de la maison. Regardez le visuel ; d’emblée on y lit la fraîcheur, la joie. Des fleurs rouges épanouies. Du rouge sur fond vert.  De l’optimisme enfin au plein cœur de l’hiver !

Haro sur les découvertes, les styles ! Il y en aura pour tous les goûts, que l’on se mette en quatre pour essayer de suivre, aux quatre coins de Toulouse et au-delà,  le programme éclectique en diable, ou que l’on se réserve pour une seule soirée que l’on ne manquerait sous aucun prétexte. Alors voilà, c’est maintenant qu’il faut aller sur le site pour s’y construire son festival rien que pour soi,  mais aussi pour offrir des places de concert. Car ce programme c’est la  hotte du père Noël. Le vieux bonhomme  s’est encanaillé avec une équipe qui prône une vie en chansons.  Cette hotte, c’est par ici  que vous la trouverez : http://www.detoursdechant.com/

En avant-première, une semaine avant le lancement des festivités, Simon Chouf donnera la note avec ses invités à la Cave Poésie. Au coin de la cheminée, on y chantera les chansons du répertoire que l’on revisitera,  mais pas seulement…On y jouera de la guitare, tout en acoustique. Tout en partage.

Cette année le festival innove avec un artiste appelé à devenir le « fil rouge » du festival. A l’entrée, à la sortie, dans les files d’attente, à la buvette  Guillaume Farley sera plus imaginatif que jamais.

L’accent mis sur les spectacles pour les petits est bien entendu un superbe appel à l’imaginaire : Malice bouclette, Trio volière, Ka-You, Fais-moi dormir aux 4 coins du monde. On remarque aussi l’invitation à l’écriture, comme le hip-hop en est souvent la porte d’entrée, avec Liksa qui s’installera pour quelques heures à la médiathèque d’Empalot, quartier populaire, s’il en est.

Quant aux concerts, comme le dit l’édito du programme, on se promènera dans tous les univers musicaux où la Chanson déambule sans souci aucun des frontières : « Du rap, du slam, du rock celtique, du jazz, du swing, des musiques traditionnelles, des citations classiques ou électro ». Qui dit mieux ?

Quand on en revient à l’un de nos plus prestigieux auteurs – compositeurs, on découvre une relecture totalement improbable, riche de nouvelles sonorités, d’une inventivité musicale folle. Avec Commando Nougaro  l’imagination prend les commandes. On ne saurait mieux le démontrer.

On en a un petit aperçu avec le superbe texte Assez, ce 23 novembre où la presse, les diffuseurs, les organisateurs se réunissent pour trinquer à cette édition à venir.  Quelques artistes en effet sont passés chanter en toute simplicité, en toute beauté aussi on vous le dit.  Lise Martin avec la grâce de ses textes ourlés d’automne, portés par sa voix profonde, la toute jeune découverte du prix d’écriture Nougaro, la troublante, étonnante  Laura Wild, les complicités  de Malice Bouclette, la jeune gouaille de Clara Sanchez à l’accordéon, et l’inventivité d’Archibald invité à faire la première partie de Juliette à la Halle aux Grains.

Pour faire son choix on se souviendra des mots de Barbara que cette fin d’année a honorée comme peu d’artistes l’ont été. A l’heure où nous publions, c’est Johnny Halliday qui s’en est allé… Se souvient-on qu’ils avaient chanté ensemble une chanson toute « barbaresque » de Jean-Jacques DeboutToi mon ombre ?

La chanson est dans le quotidien de chacun ; c’est sa fonction, sa force. Sociale, satirique, révolutionnaire, anarchiste, gaie, nostalgique…  

Voilà, il vous reste à choisir dans ce programme de Détours de Chant 2018. À vous de composer votre mosaïque car vous y trouverez tous ces registres, et plus encore.