14e festival DécOUVRIR, Hervé Vilard, l’âme légère des poètes

En attendant le moment de se retirer –l’an prochain a-t-il annoncé ici ou là – il nous offre une délicate, subtile traversée dans la poésie et la chanson où l’on retrouve les plus prestigieux de nos souvenirs : Melocoton de Colette Magny, Le condamné à mort de Jean Genet, Soirée de Princes de Jean-Claude Pascal qu’il offre en point d’orgue.

Lire la suite