Angèle Osinski, « C’est l’heure de danser en silence »

C’est  à cette lignée d’interprètes de Serge Gainsbourg, à commencer par Jane Birkin, que se rattache Angèle Osinski. Par la voix, l’interprétation délicate, fragile, osons l’adjectif : élégiaque.

Lire la suite