Québec

Moran, Tempête sous un crâne

Les chansons que nous entendons, la voix de Moran, son grain singulier de vieux matelot revenu d’un long périple, son phrasé, ses mots et ses phrases qui distordent la syntaxe, ce mélange de français et d’anglais, c’est tempête sous un crâne.

Lire la suite

Le chant profond de Moran

Depuis que cet auteur a trouvé la barque des mélodies pour porter haut ses vers – rencontre assez tardive, à plus de trente ans – depuis que son visage nous est apparu en 2007 sur les affiches des Déferlantes francophones de Capbreton où il remporta le Tremplin Découvertes, la venue en France de ce Québécois ne passe pas inaperçue. Et pourtant, soulignons que c’est une première fois à Toulouse.

Lire la suite

Thierry Romanens, la joie d’être en scène

Difficile vraiment de trouver mot plus juste que le mot joie pour évoquer l’artiste helvète Thierry Romanens. À la première chanson, le regard est happé par le jeu, la danse de ses mains qui pourrait être sa signature si la mandoline dont il joue le plus souvent ne venait nous en priver. Mais on ne saurait le regretter longtemps car le son de cet instrument dialoguant avec celui du piano Fender Rhodes (Alexis Gfeller) n’est pas sans lien avec notre plaisir.

Lire la suite

Benoît Paradis Trio, le Québec à la bonne franquette

C’est lui qui le dit, Benoît Paradis (pas sûr qu’il le gagne le paradis, avec ce registre pas vraiment « comme il faut » !) : il aligne des « chansonnettes à la bonne franquette ». Pendant tout le concert, il mène la danse sur un rythme effréné : percussions, guitare, trombone et trompette. Il passe de l’un à l’autre, parfois l’un avec l’autre, avec une aisance époustouflante. Ses deux acolytes, très chics, très « sages » se contentent de l’accompagner avec une justesse imparable, de guetter chacune de ses facéties, sans cesser d’en sourire.

Lire la suite
Loading