Paul Meslet, « saison de la braconne »

Finalement dans cet album dense et profond, on élira l’émotion que fit naître la voix. Non pas la voix qui chante, mais celle qui dit, accompagnée de notes délicatement impressionnistes. La poésie s’y est faite majeure

Lire la suite