Nicolas Bacchus (Ⓒ droits réservés)

[Extrait]

Voilà quatre soirs qu’il fête ses 15 ans de chansons, notre Bacchus, quatre soirs qu’il réunit les amis, qu’il se donne un trac fou dans les heures qui précèdent mais quatre soirs aussi qu’il retrouve un public qui en redemande. Il se passe décidément quelque chose quand il est en scène, et j’en ai pour preuve ce couple venu d’Île de France, Yves et Jacqueline, premiers arrivés ce soir devant le café associatif encore grilles fermées et qui me racontent leur goût pour l’« Autre Chanson » et leur fidélité toute singulière à Nicolas. Depuis quatre jours, ils ne le quittent pas d’une semelle. Il y aurait presque un paradoxe entre ce couple discret et ce que nous connaissons du répertoire de Nicolas Bacchus, celui qui aime à bousculer les conventions, les convictions, à taquiner sans limites nos pudeurs, qui joue la provocation dans son rôle de dieu Pan, ou de faune en rut, s’en allant voir sous nos oripeaux notre part animale, masculine de préférence…

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :