Michèle Bernard (© droits réservés)

Michèle Bernard (© droits réservés)

[Extrait]

Rencontre de la Chanson Francophone, 24 octobre 2014, salle des fêtes, Prémilhat

Un gros soleil tout rond, tout jaune, avec des yeux et un large sourire illumine la page blanche. C’est que, ce soir, l’enfance a déboulé sur la scène, tout habillée de couleurs acidulées, couleurs sucre d’orge ou roudoudou, de boîtes empilées et de toutes petites lampes aux quatre coins, avec le rouge de leur abat-jour. On devine même un nounours sagement assis dans sa boîte. Les instruments veillent en attendant que commence la fête : côté jardin, ukulélé, alto, violon, tuba, côté cour guitares, au fond la grosse contrebasse et en avant-scène, princier au pied du micro, l’accordéon. Mais pourquoi donc n’y a-t-il pas de bambins dans la salle, ceux qui « vont devant pour attraper la vie » ?

Michèle Bernard salue le public d’un joyeux « Bonsoir les enfants ! ». Avec la complicité des voix de Michel Sanlaville (guitare, contrebasse) et Sandrine de Rosa (alto, violon, contrebasse, tuba, percussions…), elle donne en effet plus que jamais rendez-vous à l’enfance, la sienne, celle de Maria Szusanna, mais à la nôtre aussi.

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :
Lien vers l'article sur le site Nos Enchanteurs