Barjac 2013 - Utgé-Royo en maître de cérémonie (© Catherine Cour)

Christine Hudin et Serge Utgé-Royo (© Catherine Cour)

[Extrait]

La cérémonie peut commencer… Le piano seul nous enveloppe de ses notes aériennes. Et c’est – hommage oblige – avec une chanson de Léo Ferré que s’ouvre ce concert, les mots s’envolent haut portés par la voix de Serge Utgé-Royo, vibrante jusqu’à l’exaltation : On s’est rencontré par hasard… tous les deux, nous allons vieillir… je continue ma vie d’artiste… S’enchaînent alors les chansons de Serge et son Espoir Têtu, généreux donateur de révoltes et de rêves. Avec cet artiste-là, la Chanson s’élève au rang de cérémonie. Alors on peut, j’en conviens, en être dérangé, tant le geste, l’émotion, le vibrato de la voix frôlent l’excès à force d’expressionnisme. Mais nul n’a oublié qu’avant lui Léo aimait aussi cet envol somptueux et lyrique.

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :
Lien vers l'article sur le site Nos Enchanteurs