Dimoné, suspendu au vent… (© David Desreumaux)

[Extrait]

B.I.S., scène SACEM, Nantes, 23 janvier 2014

Vous le savez déjà, on ne sort pas indemne d’un concert de Dominique Terrieu. Il est de ces artistes qui vous bousculent, vous mettent les idées sens dessus dessous, vous égratignent. Je le confesse, j’aime ces artistes-là qui donnent tout en scène, sans ménagement, qui prennent des risques comme sur la scène d’un théâtre de la cruauté. C’est dans la peau, par la peau que ça se passe. C’est charnel, résolument charnel. Voilà, c’est ma « lecture » de Dimoné en scène. Alors, je comprends que l’on puisse être dé-rangé, car il vous sort du rang en effet.

[…]

Avec les poètes comme Dimoné, on peut penser que même si les guitares se mettent à hurler, même si les lumières virent au rouge, même si c’est « la guerre autour de nous / On est vivants /On est des géants… » !

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :

– Quelques liens 

Dimoné