Album Ici et maintenant de la Ruelle en Chantier (© droits réservés)

[Extrait]

C’est jeune, frais, joyeux… c’est un peu du printemps dans mon hiver cet album du quatuor auquel pas moins de vingt-cinq participants ont prêté main-forte. À la formation initiale composée de Jérémy François (guitare, banjo), d’Alice Mortagne (piano, basse) pour le chant, et de Grégory Chauchat (accordéon), Stéphane Giner (violon) se sont ajoutés en effet une chorale, des cuivres, des cordes, une batterie et des percussions… C’est du bel ouvrage, vous pouvez m’en croire et si comme moi vous pensez que la chanson a aussi besoin de nous offrir à danser, avec eux c’est gagné ! Sur des rythmes d’hier comme d’aujourd’hui cette chanson-là y invite irrésistiblement. Vous pourrez sans doute vérifier combien c’est plaisant de reprendre un refrain comme celui de la neuvième chanson, Opéra : « Et sur le toit de l’opéra, les anges doivent avoir si froid, si froid… » Voilà, c’est une chanson efficace… on la retient, on la fredonne, un point c’est tout !

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :

– Quelques liens 

La Ruelle en chantier