Le Mégaphone Tour (© droits réservés)

Le Méga­phone Tour (© droits réservés)

11 avril 2015 – Audi­tions publiques pour le Méga­phone Tour

Avec, par ordre de passage :

Chouf (chant, gui­tare élec­trique) en duo avec Simon Barbe (accor­déon), Hil­de­brandt (gui­tare élec­trique, machines), Strange EnquêtePié­rick (ex Mal Polis), Lucas Lemauff (chant, pia­no), Tho­mas Demaere, Davy Kilem­bé et Jules Nec­tar (chant, guitare)


Café asso­cia­tif Chez ta mère (Tou­louse)

Méga­phone Tour ce sont à ce jour quelques chiffres qui claquent au vent de la (re)conquête de la Chan­son, là où on ne l’attendrait plus : vingt tour­nées, cin­quante artistes, deux cents concerts, qua­rante-deux lieux par­te­naires, seize mille spec­ta­teurs, plus de cin­quante mille kilo­mètres parcourus.

Avril, c’est la période des audi­tions publiques de ceux qui ont été sélec­tion­nés sur écoute en amont. C’est l’épreuve du feu, la preuve par la scène, à Rennes (foyer d’origine du pro­jet) Tou­louse, Mar­seille, Lille, Paris. Le défi : convaincre en quinze minutes et quatre chan­sons qu’on sera le meilleur pour mon­ter dans le bus de la sixième tour­née, avec deux autres com­pa­gnons de route, pen­dant trois semaines, dans un quart de l’hexagone.

Hildebrandt - Auditions pour le Mégaphone Tour (© Sud-Ouest)

Alors, à 19h30 pré­cises, c’est par­ti pour le mara­thon Sud-Ouest de la Chan­son ! De La Rochelle à Per­pi­gnan en pas­sant par Bor­deaux ou sim­ple­ment tou­lou­sains, ils sont venus seuls ou à deux (c’est là le règle­ment) don­ner un aper­çu de leur créa­tion. La contrainte des quinze minutes donne lieu à des atti­tudes diverses. Au final peu de façons, peu de ten­sion, sauf peut-être pour un can­di­dat. Ils se plient avec bon­ho­mie à l’exercice, au jeu avec, notons-le, beau­coup de res­pect des autres can­di­dats. Après tout, la plu­part d’entre eux sont aguer­ris, loin d’être débu­tants. Et peut-être est-ce pour eux l’occasion de revivre des sen­sa­tions de jeu­nesse ou bien de se lan­cer un nou­veau défi ?

Jules Nectar - Auditions pour le Mégaphone Tour (© droits réservés)Mais c’est aus­si une ques­tion pour cette com­pé­ti­tion : en quoi cer­tains sont-ils tou­jours « émer­gents » (l’émergence est un cri­tère de sélec­tion), sont-ils les artistes de demain ou plus sûre­ment d’aujourd’hui ? À par­tir de quand n’est-on plus de ceux qui ont besoin d’ « accom­pa­gne­ment » ? Cette réflexion pèse­ra-t-elle dans la déci­sion du jury ?</