Frédéric Bobin (© Dominique Decker)

Frédéric Bobin (© Dominique Decker)

[Extrait]

10e Rencontres Marc Robine, 17 juillet 2014, Blanzat (63)

Frédéric Bobin, récompensé par le premier Prix Marc-Robine l’an passé est attendu, avec une fébrilité singulière ce soir, sur cette terre auvergnate qui lui est pourtant familière. D’ailleurs, le public, très nombreux à la Muscade, lui semble acquis. C’est amusant comme cette familiarité, cette joie qui se lisent sur les visages créent un climat de convivialité bon enfant. Le bonheur est palpable dans cette chaude soirée de juillet.

Il faut le dire, Frédéric affiche dans la vie une telle générosité, celle des humbles et des gentils, que l’on tombe vite sous le charme de ce garçon authentique. Tous ceux qui ont la chance de le connaître peu ou prou peuvent en témoigner. Il est vrai qu’il est là, sur ce festival, aux côtés de Rémo Gary, pour diriger la chorale des spectateurs. Alors on imagine bien que les choristes sont dans la salle. Raison de plus de lui être acquis. Et pourtant nous connaissons la dure loi du spectacle vivant. On bat les cartes chaque soir et chaque soir est un nouveau rendez-vous amoureux à l’issue imprévisible.

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :
Lien vers l'article sur le site Nos Enchanteurs