Fête de l’Huma 31 - Boulevard des airs, un léger goût de cerise (© Erwan Raphalen)

Boulevard des airs, un léger goût de cerise (© Erwan Raphalen)

[Extrait]

On en a bien besoin vous en conviendrez avec moi de ce goût de cerise, celui du fruit de juin que l’on pend aux oreilles et qui vous laisse en bouche un désir fou d’été, celui qui restera à jamais le symbole des révoltes les plus inespérées… Aujourd’hui, sur la zone verte des Argoulets, collée à la station de métro de la ligne A, où émerge de loin le chapiteau de l’école de cirque du Lido, on prend un sérieux coup de jeunesse !!

Et, bon sang, que c’est bon !

Une Fête de l’Humanité, c’est à coup sûr le lieu pour retrouver l’envie de ne pas abandonner l’espérance. Boulevard des Airs, le groupe qui ouvre la série de concerts a cette soif au ventre, c’est sûr. Il a l’atout de sa jeunesse – huit gars entre 19 et 25 ans – mais ce n’est pas tout car ça joue et plutôt bien, guitares, accordéon, batterie mais surtout cuivres… Et l’on aime cet éclectisme et cette rencontre des musiques sans frontières, de jazz en fanfare balkanique, de rock en reggae.

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :
Lien vers l'article sur le site Nos Enchanteurs

– Quelques liens 

Boulevard des Airs