Émilie Perrin alias La Reine des aveugles (© Claude Fèvre)

[Extrait]

Mercredi 25 juin 2014, Café associatif « Chez ta Mère », Toulouse

Un soir de coupe du monde… et de surcroît, de match des Bleus, faut oser ! Hé bien, le café culturel Chez ta Mère n’a peur de rien quand il s’agit de la Chanson (notons que leur communication affiche maintenant clairement la couleur avec les mots « Scène Chanson ») et l’artiste du jour est d’une trempe à faire front ! Croyez-vous que 22 gars qui courent derrière un ballon puissent faire reculer la Reine des aveugles ?

[…] Venons-en à cette reine dont nous avions déjà dit le pouvoir de séduction mais qui ce soir nous arrive avec un nouveau complice. Fini l’accordéon de Claude Delrieu, voici les guitares de Jean Mendez. On pouvait s’en douter, Émilie Perrin n’a pas fait le mauvais choix et les solos régaleront les amateurs de guitare ! Mais cette fois-ci l’habillage des chansons donne un nouvel éclairage aux propos et à l’interprétation, en laissant toute l’amplitude à la comédienne. Le costume, le rouge et noir, cet œil sous son masque de dentelle noire soulignent le propos. Et c’est efficace !

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :