Moi, festivalière « barjacophile » (© Claude Fèvre)

Barjac (© Claude Fèvre)

[Extrait]

Barjacophile (et non barjacomane et encore moins barjacomaniaque !), pour paraphraser les mots de la marraine du festival, Anne Sylvestre, s’adressant par Jofroi interposé aux spectateurs du fameux festival « Chansons de parole ». Tout a commencé là cette année à Barjac, samedi 28 juillet, par l’absence de la précieuse marraine. Souhaitons qu’elle ait été effectivement retenue pour cause d’écriture… C’est l’heure des discours où je retiendrai l’engagement et la qualité des mots pour le dire du maire de cette bourgade. Ils en ont bien de la chance les organisateurs de ce festival ! Je les envie ! C’est aussi l’heure des retrouvailles. On s’embrasse à tout va, on est là au rendez-vous des aficionados de la chanson, euh… de la Chanson, avec une majuscule, bien sûr.

Intégralité de l’article sur le site de Nos Enchanteurs :

– Quelques liens 

Festival de Barjac, Chansons de parole