Inauguration du Relais de Poche, 2017 (© Emma Boutin-Masliah)

Inauguration du Relais de Poche, 2017 (© Emma Boutin-Masliah)

2 septembre 2017 – Inauguration du Relais de Poche

Carrefour culturel et gourmand

Avec Dominique Mourlane, et l’association Les amis de Poche


Le relais de Poche – Verniolle (Ariège)

L’envie vous prend de rêver un moment ? Laissez-vous conduire, à quarante-cinq minutes au Sud de Toulouse. Dans la plaine d’Ariège, à six kilomètres de Pamiers, vous trouverez une charmante bourgade de deux mille quatre cents âmes. Un coin de paix comme nos petits pays d’Occitanie savent vous l’offrir… des ruisseaux, aux doux noms de Sardy, Egassier, Galage, une église du XVIIe, un « pont romain » qui ne l’est pas… Et même un peu à l’écart du centre, une grosse bâtisse campagnarde, le Château de Fiches, avec son escalier du XVe, sa vieille cuisine et ses superbes plafonds peints.

Vous irez au cœur du village et tout près de l’église vous découvrirez la devanture surmontée de l’appellation téméraire « Carrefour culturel et gourmand ». Vous entrez et, là, c’est le large sourire du propriétaire du lieu, son embonpoint, sa faconde du Sud qui vous informent d’emblée que vous êtes arrivés au bon endroit.

Un endroit hors des modes, hors des circuits de distribution qui affadissent tout, loin de ce que Dominique a nommé « cette étrange vie que l’on nous impose ». Un de ces refuges devenus nécessaires pour retrouver le goût des choses, des plats, bien sûr, mais aussi des livres et même des spectacles. Car le lieu géré par une SASU (à savoir, une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) est aussi le siège d’une association Les amis de Poche qui a en charge la salle de spectacles, Chanson, théâtre et Jeune public.

Aujourd’hui 2 septembre c’est l’inauguration, ce qui signifie le rassemblement des « officiels », élus des collectivités territoriales et partenaires privés, mais aussi les acteurs du lieu, la Lof Compagnie et le théâtre de l’œil, troupes résidentes – la famille – Dominique et Marielle Mourlane, leurs enfants, leurs parents – les amis…

Avant la visite, on commence par écouter Dominique dont le propos déambule entre remerciements, historique et dimension culturelle. On comprend qu’il en a fallu de l’entêtement, de l’espérance, de la confiance en soi et en l’autre – les autres – pour aboutir à ce moment-là. On retient une volonté farouche de faire que le lieu soit un espace d’échanges, de partages d’expérience où les mots sont le fil, la trame : mots dits, mots lus, mots chantés, joués… Mais aussi un lieu de convivialité : tout au long de la journée, de 10h à 19h, on pourra satisfaire ses papilles. On trouvera des tartines sucrées ou salées, avec le pain de Jean-Marc de la Fournillère, des planches de fromages, ceux de Jean Bert ou de Katrin ou d’Éric de Mondély, la cochonnaille de la ferme de Salset, les truites de Montferrier, petits-déjeuners ou « brunch » du dimanche… Des boissons, Limonade de Bélesta, bière du Grand Bison, vins de la Coume de Lumet, près de Limoux… Reconnaissez qu’il y a de quoi faire envie, non ? D’autant plus qu’on pourra déguster ces gâteries dans l’une des pièces aménagées selon que l’on aime la BD, les romans français et étrangers, la poésie… Selon son âge aussi, une pièce étant réservée aux publications jeunesse. Les livres eux aussi ont été traités avec générosité, rangés sur d’épaisses planches rustiques, répertoriés par des inscriptions en fer forgé…

Voilà, c’est le Relais de Poche à Verniolle, en Ariège, en région Occitanie. Pour vivre, pour durer, il aura besoin du soutien constant de ces trois collectivités dans lesquelles il s’inscrit. Il aura besoin encore du réseau Chanson de Midi Pyrénées, du Centre Régional des Lettres, des autres petites salles d’Ariège avec lesquelles il faudra trouver une voie commune, une entente, une concertation. Il aura besoin de donateurs, de mécènes. Enfin, il aura besoin surtout d’une clientèle et d’un public fidèles. Nous ne savons que trop le prix du défi que s’est lancé Dominique Mourlane, côté jour pour sa Librairie-Tartinerie, côté nuit pour la salle de spectacles de l’association.

Mais quelle joie pour nous aujourd’hui de saluer cette naissance… Petite terre, vaste rêve titre un recueil de nouvelles d’Andrée Chedid. Cet ouvrage pourra rejoindre ceux de la librairie du Relais de Poche. L’auteur y salue l’homme lorsqu’il « se féconde dans le refus, se réalise dans le cri, s’invente dans l’œuvre, multipliant ainsi la portée de son destin ».