Le Mégaphone Tour (© droits réservés)

11 avril 2015 – Auditions publiques pour le Mégaphone Tour

Avec, par ordre de passage :

Chouf (chant, guitare électrique) en duo avec Simon Barbe (accordéon), Hildebrandt (guitare électrique, machines), Strange EnquêtePiérick (ex Mal Polis), Lucas Lemauff (chant, piano), Thomas Demaere, Davy Kilembé et Jules Nectar (chant, guitare)


Café associatif Chez ta mère (Toulouse)

Mégaphone Tour ce sont à ce jour quelques chiffres qui claquent au vent de la (re)conquête de la Chanson, là où on ne l’attendrait plus : vingt tournées, cinquante artistes, deux cents concerts, quarante-deux lieux partenaires, seize mille spectateurs, plus de cinquante mille kilomètres parcourus.

Avril, c’est la période des auditions publiques de ceux qui ont été sélectionnés sur écoute en amont. C’est l’épreuve du feu, la preuve par la scène, à Rennes (foyer d’origine du projet) Toulouse, Marseille, Lille, Paris. Le défi : convaincre en quinze minutes et quatre chansons qu’on sera le meilleur pour monter dans le bus de la sixième tournée, avec deux autres compagnons de route, pendant trois semaines, dans un quart de l’hexagone.

Hildebrandt - Auditions pour le Mégaphone Tour (© Sud-Ouest)

Alors, à 19h30 précises, c’est parti pour le marathon Sud-Ouest de la Chanson ! De La Rochelle à Perpignan en passant par Bordeaux ou simplement toulousains, ils sont venus seuls ou à deux (c’est là le règlement) donner un aperçu de leur création. La contrainte des quinze minutes donne lieu à des attitudes diverses. Au final peu de façons, peu de tension, sauf peut-être pour un candidat. Ils se plient avec bonhomie à l’exercice, au jeu avec, notons-le, beaucoup de respect des autres candidats. Après tout, la plupart d’entre eux sont aguerris, loin d’être débutants. Et peut-être est-ce pour eux l’occasion de revivre des sensations de jeunesse ou bien de se lancer un nouveau défi ?

Jules Nectar - Auditions pour le Mégaphone Tour (© droits réservés)Mais c’est aussi une question pour cette compétition : en quoi certains sont-ils toujours « émergents » (l’émergence est un critère de sélection), sont-ils les artistes de demain ou plus sûrement d’aujourd’hui ? À partir de quand n’est-on plus de ceux qui ont besoin d’ « accompagnement » ? Cette réflexion pèsera-t-elle dans la décision du jury ?

Le spectateur, lui, pourra apprécier la déambulation dans des créations aussi diverses que jubilatoires. quinze minutes vous mettent à l’abri de l’ennui ou du dégoût !

On a très envie de vous renvoyer simplement à ce que nous avons déjà écrit sur certains d’entre eux… Mais on se plie volontiers à un bref passage en revue de la programmation par ordre de passage : Chouf en duo accordéon (Simon Barbe) – guitare électrique, Hildebrandt, guitare électrique, machines, Strange Enquête qui nous fait le cadeau de nouveaux textes et Piérick (ex Mal Polis) avec Lucas Lemauff au piano. Une pause puis ce sera le tour de Thomas Demaere, Davy Kilembé et enfin Jules Nectar, tous trois s’accompagnant à la guitare.

Davy Kilembé - Auditions pour le Mégaphone Tour (© droits réservés)Qui donc l’emportera ? Mégaphone Tour se réserve de publier le nom de l’élu quand toutes les auditions auront eu lieu.

Reste que la soirée nous a ravis. Si nous étions quelque peu en panne de désir pour la chanson, désabusés ou simplement lassés, nous aurions sans doute trouvé là de quoi raviver la flamme pour cette chanson tendre, nostalgique, satirique, combattante.

Et si certains spectateurs avaient tout simplement ce soir découvert un nouveau lieu à Toulouse ? Et si même quelques autres avaient découvert la variété, la qualité de la Chanson d’aujourd’hui largement méconnue ?

Terminons sur une confidence : derrière nous un spectateur ponctuait chaque passage de ses exclamations enthousiastes de novice… Et ça, c’était cadeau !

Article initialement publié sur le site Nos Enchanteurs :