Le Bijou, rentrée 2016 (© Claude Fèvre)

Le Bijou, rentrée 2016 (© Claude Fèvre)

8 septembre 2016 – Le Bijou, rentrée 2016

avec Alice Bénar & Au creux de l’A, Entre dos Aguas, Jules Nectar & Milu, La ludi, Claude Fèvre & Dora Mars

Le Bijou (Toulouse)

Explosive, tendre et sensible cette rentrée au Bijou… Aux couleurs d’une saison qui s’annonce de charme, de chaleur, d’émotions, de bruits et de fureurs parfois, mais plus ouverte que jamais. Pascal Chauvet, un directeur heureux, serein, dévoile ce soir  quelques  rendez-vous majeurs. Il ne cache rien de ses coups de cœur, il avoue même que c’est le moteur de sa programmation,  en présence de la presse invitée avant d’accueillir un public venu par amour de ce lieu, par soutien, par curiosité aussi.

On reconnaît quelques visages qui rappellent que cette salle c’est aussi, depuis bientôt 30 ans, l’un des maillons essentiels de cette culture vivante mais qui ne peut survivre qu’en partages et partenariats : Pause Guitare, Alors Chante, Détours de Chant, Le Grand rond sont présents…

Les chiffres  qui nous sont distribués, quelques statistiques rappellent que Le Bijou, c’est 74 % Chanson, 30 jours de résidence, des soirées d’audition un mardi par mois, 10 000 spectateurs, 140 spectacles… et une politique tarifaire résolument démocratique : un « Pass découverte » de plus de 50 concerts pour 60 €, réduit à 40 € si l’on est étudiant… Qui dit mieux ?

On ne saurait évoquer le Bijou sans ajouter que c’est aussi un bistrot de quartier, un restaurant où le chef nouvellement arrivé offre ses saveurs… Nous avons goûté pour vous ce soir !  Un petit goût de « revenez-y » !

Feuilletons la plaquette – résolument optimiste avec ses tons chauds, un dégradé de rouge oranger – amoureusement créée par Kevin, l’un des dix salariés du lieu. De septembre à Février on aura le privilège d’entendre quelques valeurs sûres dont on ne se lasse pas, tant ils savent nous transporter dans leurs  univers chatoyants et divers, entre rire et tendresse, Bernard Joyet accompagné au piano par la pétulante Nathalie Miravette, Entre 2 caisses qui s’en prennent aux filles (ça promet !), Nicolas Bacchus… Et l’incroyable, inénarrable et  lunaire Nicolas Jules dans le cadre de Détours de Chant !  A Toulouse, bien normal que l’on entende aussi le groupe Entre Dos Aguas dont les sons éclectiques nous rappellent qu’il n’est de vrai que dans le métissage. Du mélange, du partage d’expressions artistiques on en aura avec Daran, Gatshen’s, Buffle, Trio Tsatsali… On verra grandir, s’épanouir les univers que l’on a vu éclore : Alice Bénar, la toute nouvelle pépite dans le paysage en -chanteur [S] toulousain, Jules Nectar, Barbara Weldens, K !, Dalèle, Emilie Marsh, Marin… On verra sur un même plateau des univers se côtoyer, s’assembler ( ?) Alice Bénar & Adèle Mol, Monsieur Roux & Boule, Valérian Renault & Guillaume Valayé

Pour illustrer ces promesses dont on n’ a pas pu tout citer, un temps de spectacle nous est offert. Juste un avant goût, une petite friandise … C’est d’abord un instant de charme, de dépaysement sonore, une recherche délicate et sensible avec le trio d’Alice Bénar puis la chaleur toute méditerranéenne de Entre dos aguas. Jules Nectar et l’improbable Milu à ses côtés arrivent, simples et efficaces en acoustique suivi d’un temps d’improvisation théâtrale de La ludi. C’est avec un court extrait d’une lecture musicale que s’achève cette rentrée… un temps d’écoute et d’émotions, dans les souvenirs d’enfance de Barbara,  enfant juive à St Marcellin, à laquelle nous prêtons notre voix avec l’accompagnement au piano et au chant  de Dora Mars.

Tout s’achève autour d’un verre … On partage, on rêve, on rit, on aime la vie qui nous offre de si beaux moments que l’on sait si fragiles et d’autant plus précieux…