Dimey pluriel (© droits réservés)

Album DIMEY – Pluriel

De Nogent à Montmartre

Avec, par ordre d’aparition sur l’album :

Casius BelliYa-OurtJoli FalzarCédric BarréDorothée DanielBagad CaféArnaud Laumont/MillefeuilleCéline Bardin et les Tractions Avant Christophe Rémy et ses Mot’ZiciensTournelune Dixwatts

Direction artistique, réalisation et mixage : Éric Frasiak


Collectif Dimey Pluriel

Voilà qui présage d’un 15e festival haut en amitiés, en partages, en saveurs ! Ils ont tenu leur pari, l’album est sorti, comme promis, le printemps à peine éclos.

Peut-on rêver meilleure mise en lumières, à quelques semaines de l’événement nogentais, au pays du poète Bernard Dimey ?

Et pourtant on devine aisément la difficulté de l’entreprise. Douze artistes solo ou groupes liés au département originel du poète, la Haute-Marne, se proposent de mettre en musique un texte de Bernard Dimey, de l’interpréter, le récréer en somme. Pour coordonner, assembler, donner du lien, Éric Frasiak accepte d’assurer non seulement la direction artistique, mais aussi la réalisation et le mixage. C’est dire que son année fut une année consacrée au projet.

Aujourd’hui l’album est arrivé, habillé d’une couleur sépia, d’un lavis agrémenté des dessins d’Hervé Le Graët, que son nom raccompagnerait direct à la pointe de la Bretagne, mais non, il est bien, lui aussi, un enfant du Pays ! La silhouette de Bernard Dimey d’abord, homme debout, dont on devine le grain de voix, la main soulignant le propos, et à chaque page les visages des 44 participants. C’est au fond rendre hommage à tous, et c’est justice !

Émouvante idée que celle de laisser la jeune génération s’emparer de textes du poète à sa fantaisie. Y poser ses notes, son style, faire danser, chalouper, dire au fond que rien ne meurt, tout se transforme, au gré des ans et des mondes qui naissent sous les doigts des musiciens.

Ces Haut-Marnais qui chantent Dimey (© droits réservés)C’est afficher une fois pour toutes qu’une œuvre n’est grande que si elle peut à jamais atteindre le cœur des hommes de toutes époques, de tous âges. C’est là son universalité et son brin d’éternité que Bernard Dimey, lui, n’osait espérer. C’est Céline Bardin et sa belle voix claire qui, avec les Tractions Avant, nous rappelle ces « refrains qu’on fredonne en sourdine… c’est comme un beau poison qu’on aurait dans la peau. » Et comme en écho et en prêt à danser, le quintet de Joli Falzar a choisi « Accordéons éteints dans les greniers du Diable / La poussière du temps ne peut rien contre vous ». Et comme un credo, le premier morceau de l’album, Retrouver le Français, qui chaloupe au son du violon et de la clarinette de Casius Belli rappelle que tous ces jolis mots sont autant d’hommages à ce vieux langage qu’il faut sauver de l’invasion de l’anglais ! Avouez que le choix de la chanson a de quoi surprendre… et rassurer !

Enfin on s’arrêtera particulièrement sur ces textes davantage dits que chantés, ces voix qui placent le texte en majesté, dans une atmosphère électro très contemporaine : Ya-Ourt dans A paris y a des ponts, Cédric Barré dans Chanson des amours mortes et son lyrisme verlainien, Arnaud Laumont / Millefeuille dans Je ne sais pas du tout pourquoi (douloureuse nostalgie de l’enfance !), morceau pathétique qui rappelle les recherches de Nevche… et enfin Christophe Rémy et ses Mot’Ziciens qui ose avec brio, sur les cris déchirants des guitares électriques, le désespoir, la violence de La colère.

En final, la célébrissime Syracuse rassemble les douze participants, accompagnés par Éric Frasiak. On referme alors l’album en songeant une fois encore à l’écriture exceptionnelle de Bernard Dimey qui toute sa vie durant cultiva l’art de rimer avec sa mélancolie et ses rêves.

Gaëlle Vignaux programmée au festival Dimey 2015 (© droits réservés)

15e FESTIVAL BERNARD-DIMEY

PROGRAMME
du 6 au 9 mai 2015 à Nogent (Haute-Marne)

mercredi 6 mai
Casius Belli – Anne Baquet

jeudi 7 mai
Spectacle Bernard Dimey par le groupe Le Chat dans la main – Gaëlle Vignaux (photo ci-dessus) – Barzingault

vendredi 8 mai
Spectacle Bernard Dimey par le groupe Le Chat dans la main – Louis-Noël BobeyClaire Danjou – Fred Bobin

samedi 9 mai
Les Vieilles Margattes – Frédéric Fromet – Courir les rues

Réservations : 03 25 32 53 83 – 06 42 61 83 59 – asso.dimey@hotmail.fr

Article initialement publié sur le site Nos Enchanteurs :